Définition : qu’est-ce que l’eau minérale naturelle ?

2

Les eaux minérales naturelles sont des eaux dont l’appellation est soigneusement encadrée par le Code de la Santé publique. Une eau minérale naturelle ne peut qu’être d’origine naturelle. Une eau minérale naturelle doit être restée à l’abri de tout risque de pollution. Une eau minérale naturelle n’a pas reçu de traitement chimique.
Depuis le captage jusqu’à la phase d’embouteillage, l’eau minérale naturelle est soumise à des contrôles stricts ! Elle doit également avoir une composition minérale stable dans le temps : c’est-à-dire que sa teneur en minéraux doit être constante. C’est parce que sa composition n’est pas altérée et qu’on ne la modifie pas, que chaque eau minérale naturelle a ses caractéristiques et ses propriétés uniques.

Les eaux minérales naturelles ont chacune leur profil

Les teneurs notables en minéraux peuvent donner lieu à des qualificatifs eux-mêmes régulés et contrôlés avec soin. Par exemple, une eau minérale naturelle pourra être qualifiée de « calcique » ou de « magnésienne » si elle présente des teneurs en Calcium et Magnésium suffisantes.

Une eau naturelle minérale « calcique », qu’est-ce que c’est ? C’est une eau minérale naturelle qui contient plus de 150mg de Calcium par litre. Une eau minérale naturelle « magnésienne » est une eau minérale naturelle qui contient plus de 50mg de Magnésium par litre d’eau.

Eau minérale naturelle et eau de source

L’eau de source, contrairement à l’eau minérale naturelle, n’a pas nécessairement une composition minérale stable dans le temps. Cela signifie que sa teneur en Calcium ou en Magnésium peut varier, par exemple. Mais, tout comme une eau minérale naturelle, une eau de source est d’origine souterraine. Elle est embouteillée à la source, elle se boit à l’état naturel et ne subit pas de traitement chimique.